LA CONDUITE DES CERISIERS SUR PORTE-GREFFE NANIFIANT DAMIL®

La formation des arbres et la conduite de la cerisaie reposent sur les priorités suivantes :
- Respecter au mieux le mode de croissance naturelle de P. avium;
- Tenir compte de la sensibilité aux interventions de taille;
- Constituer rapidement une surface portante optimale pour une production fruitière maximale et de qualité.

 

Image

La forme fuseau telle qu'elle a été conçue sur le porte-greffe Damil® s'approche de la croissance naturelle de P. avium. Les arbres adultes comportent un axe central et 3 étages composés chacun de 3 à 4 branches latérales.

A la plantation, le scion est adjoint d'un tuteur qui sera maintenu au cours des 4 à 5 premières années. Une distance entre arbres d'au moins 3.5 m et de max 6 m sera respectée. Le sol sera désherbé sur un rayon de 75 cm autour du pied pendant les 5 premières années. .

 

Image

Le scion est rabattu en avril à 90 cm du sol pour former le premier niveau de charpentières latérales.

Au printemps, un rabattement de l'axe est répété annuellement au cours des 2e et 3e années suivantes pour créer successivement les deuxième et troisième niveaux de charpentières espacés d'au moins 70 cm.

A chaque niveau, on choisira trois branches faisant entre elles un angle de ± 120° et ayant une inclinaison optimale de ± 60° par rapport à l'axe. Si nécessaire, les branches seront palissées pour assurer l'inclinaison souhaitée.

D'un étage à l'autre, on veillera à alterner la répartition des branches dans l'espace afin d'optimaliser l'occupation du volume défini de l'arbre.

 

Image

La hauteur totale des arbres oscillera de 2.5 m à 3.5 m. Celle-ci sera maintenue pendant toute la durée de vie de l'arbre en rabattant l'axe chaque année.

A 50 cm au dessus du 3e étage de charpentière, l'axe de prolongement est taillé. Au cours de la saison, plusieurs pousses plus ou moins verticales vont se développer. Au printemps suivant, l'axe est taillé juste au dessus de la première pousse et cette même pousse est taillée à 20 cm de longueur.

Chaque année, la même opération est pratiquée.

 

Une branche de cerisier se développe progressivement d'année en année suivant le modèle suivant :

A son extrémité, le rameau d'un an émet au redémarrage de printemps jusqu'à 4 pousses latérales (en verticille) ainsi qu'un prolongement de l'axe. Le rameau développera aussi progressivement, en dessous du verticille, un certain nombre de bouquets de mai.

Au printemps suivant, la pousse latérale la plus érigée est taillée. .

Des fleurs apparaissent sur les bouquets de mai ainsi qu’à la base de chaque nouveau rameau d’un an.

Chaque nouveau rameau d’un an va développer son propre verticille de 4 pousses et un prolongement ainsi qu’un certain nombre de bouquets de mai.  Une ou plusieurs pousses peuvent aussi apparaître sur le bois plus âgé.

Chaque fois, la pousse latérale la plus érigée sera taillée au printemps suivant. Les pousses apparues sur le bois plus âgé seront soit taillées soit maintenues. Les pousses érigées et surnuméraires seront automatiquement enlevées. Les pousses bien étalées et distancées d'au moins 50 cm d'une autre pousse dans le même plan seront maintenues.

 

D'année en année, la charpentière s'allonge et se garnit de rameaux latéraux eux-mêmes ramifiés. La longueur moyenne des pousses annuelles se réduit progressivement.

Quand cette longueur moyenne se rapproche de 20 cm, la charpentière doit alors être progressivement simplifiée en éliminant des ramifications qui s'entrecroisent ou s'ombrent mutuellement par une taille qui maintient les rameaux les mieux orientés et permet un renouvellement de la charpentière.

Afin de limiter les risques de contamination par le chancre bactérien causé par Pseudomonas syringae et morsprunorum, un traitement à base de cuivre sera réalisé à l’automne en période de chute des feuilles. Un deuxième traitement sera effectué au cours du mois de mars.